Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sport - Page 8

  • Le jeune cycliste "Jacques Anquetil" sacré à Carcassonne en 1952

    Le 12 juillet 1952, le Championnat de France amateur qui se tient à Carcassonne sous une chaleur torride, va consacrer une future légende du cyclisme mondial. Le jeune Jacques Anquetil âgé de 18 ans attaque en tête de la course l'ultime bosse après 164km de circuit, avant de plonger vers la victoire finale sur le vélodrome du stade Albert Domec.

    vélodrome.jpg

    L'ancien vélodrome de la pépinière

    © J. Blanco

    "Je ne sais trop pourquoi, il s'était mis en tête que la victoire devait revenir à Rouer. Personnelle­ment, j'étais interdit de suivre la course pour une raison imbécile de différent avec un commissaire et je m'étais dissimulé dans un fossé sur le circuit, à un endroit stratégique, juste après l'ascension du col du Portel. Quand il est passé, facile mais vraiment pas très motivé, j'ai jailli et je lui ai hurlé : «Allez Jacques, c'est maintenant. »Il m'a écouté, s'en est allé d'une manière insolente et a relégué tous ses adversaires bien loin derrière lui.»

    (André Boucher / Miroir du cyclisme)

    col.jpg

    C'est là, à 1432 mètres d'altitude au dessus de Quillan que Anquetil porta son effort avant de s'échapper en solitaire vers Carcassonne.

    anquetil.jpg

    Jacques Anquetil est sacré Champion de France amateur sur le vélodrome du stade Albert Domec. C'est sa victoire à Carcassonne qui lança sa carrière, et qui lui ouvrit la porte de la sélection olympique.

    1. Jacques ANQUETIL (Normandie) en 4h29'33"
    2. Claude Rouer (Ile-de-France) à 36"
    3. Jacques Galland (Provence)
    4. Francis Siguenza (Ile-de-France)
    5. Armand Lelli (Poitou)
    6. Elie Rascagnères (Pyrénées) à 1'23"
    7. Roland Gruber (Orléanais) à 2'02"
    8. Serge Rolland (Languedoc) à 2'40"
    9. Pierre Lambolez (Lorraine) à 3'07"
    10. Jean Graczyk (Orléanais) à 3'55"
    11. Gilbert Samyn (Flandres)
    12. Roger Tessier (Normandie) à 4'35"
    13. Pierre Lebourg (Ile-de-France)
    14. Jules Renard (Flandres)
    15. André Carré (Guyenne)
    16. Roger Laffargue (Guyenne)
    17. Doron (Normandie)
    18. Bagnis (Dauphiné)
    19. Lorenzini (Champagne) à 5'45"
    20. René Fagault (Anjou) à 5'54"
    21. Pierre Michel (Ile-de-France)
    22. Maugino (Dauphiné) à 7'56"
    23. Marcel Thomas (Ile-de-France)
    24. André Papillon (Ile-de-France)

    ______________________________

    © Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015

  • La boule tapageuse

    La boule tapageuse

    était une association carcassonnaise de boulistes jouant à la Lyonnaise. Contrairement au jeu marseillais, on prend son élan pour lancer la boule. Le président de cette association à cette époque était Gérard Azéma. Le jeu se pratiquait en concours tous les samedis et dimanches contre le mur de la caserne Lapérine où il y avait deux terrains de boules. Mais on trouvait aussi d'autres terrains dans d'autres quartiers de la ville comme: "La gauloise" en face le Café du Nord (Café du Dôme), Sur le boulevard Barbès en face St-Michel, "Macao" à Patte d'Oie, "Société des Cheminots" en face le café Français sur la place Davilla. Quand "la boule tapageuse" disparut c'est "l'Entente carcassonnaise" qui reprit le flambeau des boulistes carcassonnais.

    1745444670.jpg

     Jean Rigaud, Marcel Denat, Gilbert Surroque, Saturnin, Azais, Jeannot Alba, Durand, Dubernard, Marty, Pelloiga, Clonzon, Joseph Rodellar. A noter que G. Surroque fut à 12 ans Champion du Languedoc avec Jean Rigaud.

    Boule.jpg

    Les membres du club sur le boulevard Barbès

    ____________________

    © Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015

    Lien permanent Catégories : Sport
  • Le club de rugby de Saint-Jacques XIII

    L'année 1976 fut bien triste pour tous les supporters de l'ancien club de rugby Carcassonnais

    Saint-Jacques XIII

    Il disparaissait à jamais des classements du championnat, lui qui avait lancé tant d'internationaux sur la voie royale de l'ovalie treiziste. Au siège du club, le café "Chez Gaston" au carrefour des quatre chemins ne désemplissait pas les jours de match. Là, était le repère fraternel de tout un quartier vivant autour d'une passion sportive commune.

    remise.jpg

    Remise de maillots "Chez Gaston". On reconnaît le Dr Consigny, Nédo, Jeannot Montanuy et G. Pujol.

    1967.jpg

    Les hommes du président Consigny entraînés par Jean Nédo et Claude Teisseire travaillaient dur. Tant et si bien que sur cette photo du 2 avril 1967, on retrouve certains joueurs de cette bande de copains, sélectionnés avec la France contre l'Angleterre.

    XIII.jpg

    Les finalistes de Fédérale en 1966-1967

    Ont joué aussi à St-Jacques XIII :

    Nédéressof et Munoz

    Tout autre document ou renseignement pour compléter cet article sera le bienvenu.

    Merci à Chantal Pujol-Puissant

    ___________________________

    © Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014