Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Commerces

  • Le chic gourmand remplace l'ancien Hôtel des voyageurs sur l'allée d'Iéna

     L'hôtel des voyageurs, situé allée d'Iéna en face de la place Davilla, avait été vendu aux enchères avec l'ensemble de son mobilier en 2010. Sa plaque en émail n'était plus là et seul le nom subsistait encore. La société Eyraud qui le gérait depuis 1988 restait le dernier propriétaire de cet établissement. L'allée d'Iéna était autrefois la zone industrielle de Carcassonne. Des usines, des fonderies avec leur cheminées donnaient à ce quartier un aspect industriel qui a aujourd'hui complètement disparu. L'hôtel des voyageurs avait son utilité tant que les représentants ou industriels de passage cherchaient dans le coin, un endroit pour passer la nuit.

    3939328919.jpg

    Au numéro 37, l'hôtel des voyageurs vers 1930 propriété de P. Quellos

    1653154749.png

    L'hôtel des voyageurs en 2010 après sa fermeture

    Il était resté dans cet état pendant huit ans, sans repreneurs... Depuis quelques semaines, le restaurant "Le chic gourmand" vient de s'implanter dans les anciens locaux de l'hôtel. 

    Chic.jpg

    Comme vous pouvez le voir sur cette photographie, la façade n'a pas été beaucoup modifiée. Elle a même subi une belle cure de rajeunissement et donne un peu de lustre à cette artère si encombrée de voitures.

    Chic 2.jpg

    L'intérieur du nouveau restaurant 

    Le chic gourmand

    41, allée d'Iéna

    https://www.lechicgourmand.com

    ___________________________________

    Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2018

  • Le café de la Comédie dévoile ses autographes des grands artistes français

    Conservé précieusement dans un tiroir, le café de la Comédie garde comme une relique, un cahier qui ferait pâlir de jalousie tous les chasseurs d'autographes. Depuis plus de 45 ans, le bistrot d'en-face fut la cantine et le siège non-officiel du Théâtre municipal Jean Alary. C'est d'ailleurs grâce à ce dernier - le regretté directeur de cette salle de spectacle - que Gérard Baux accueillit dans son établissement les vedettes de passage à Carcassonne. Nous n'en citerons que quelques-unes, parmi lesquelles Jacques Brel, Georges Moustaki, Jean-Paul Belmondo, Georgette Lemaire, etc. Ajoutons à ceux-là les comédiens du théâtre de boulevard, dont les tournées s'arrêtaient dans notre ville : Michel Leeb, Sim, Micheline Dax, Bernard Lavalette, Robert Lamoureux... Lorsqu'on interroge l'ancien patron et maintenant son fils Stéphane, un livre d'anecdotes s'ouvre à nos oreilles. Retenons par exemple que Gilbert Bécaud se prépara une omelette dans la cuisine du café, un soir de tour de chant. Cette proximité avec les artistes, Gérard Baux la devait à Jeannot Alary qui en avait fait au-delà de la relation professionnelle, des amis.

    3461547892.jpg

    Le café de la Comédie, dans les années 1980

    Baux, le bien nommé, fut le premier commerçant de Carcassonne à installer en terrasse, des chaises semblables à celles que l'on trouve au Sénéquier, le célèbre café du port de Saint-Tropez. Là encore, une relation particulière avec Gilles Scagliola, qui possédait l'Hôtel des Lices de ce village Varois. 

    030.jpg

    Le mime Marcel Marceau en 1972

    Marcel_Marceau_-_1974.jpg

    Marcel Marceau en 1974

    031.jpg

    Annie Fratellini et Pierre Etaix

    Scenes00566.jpg

    Le célèbre duo de clown en 1970

    033.jpg

    Les frères Jacques, le 6 février 1975

    maxresdefault.jpg

    La truite de Schubert, par les frères Jacques

    034.jpg

    Sim

    sim1.jpg

    Sim, alias Simon Berryer

    mag.jpg

    Roland Magdane

    Roland_Magdane_2013.jpg

    © Wikipédia

    Roland Magdane en 2013

    039.jpg

    Le réalisateur Yves Boisset

    Yves_Boisset_Cannes_2010.jpg

    © Wikipédia

    Yves Boisset en 2010, au festival de Cannes

    ___________________________

    © Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2018

  • Le grand magasin de vêtements Alexandre Dony à Carcassonne

    Le premier magasin Dony est crée à Limoges en 1894, 4 rue des Halles, par Alexandre Dony (1860-1936) alors associé à Paul de Laval et Joly de Bénac. L'aventure carcassonnaise débute en 1925, quand M. Bauville laisse sa boutique de tailleur. Dony magasin.jpg

    © A. Dony

    Le magasin A. Dony de Carcassonne

    Après plusieurs décennies, le vieux tailleur Bauville passé maître en vêtements sur mesure, gabardines, chemises et bonneterie prend sa retraite. 

    Bauville.jpg

    Nous avons retrouvé dans le travail d'Alfred Raucoules sur la rue de Verdun, une vue de la boutique Bauville avant l'arrivée du magasin Dony.

    img028.jpg

    On s'aperçoit que le rez-de-chaussée faisait apparaître des fenêtres de forme ogivales donnant sur la rue.  Lorsqu'en 1925, le magasin Dony vint s'installer en lieu en place de Bauville, il effectua des travaux. 

    img027.jpg

    Le magasin Dony après les travaux de 1925

    Construite dans le style Art-Déco de cette époque, la façade révélait des motifs floraux et le noms des boutiques de l'enseigne en France : La Rochelle, Caen, Lyon, Calais, Limoges, etc. Ces inscriptions sculptées ont été effacées par une couche de peinture. Il suffirait de rien pour qu'elles ne réapparaissent. L'enseigne Dony ne possède plus à l'heure actuelle que sept magasins en France avec celui de Carcassonne.

    Dony.jpg

    En 1925 le directeur Carcassonnais était Paul Rodange, puis ce fut Théophile Richard à partir de 1931. L'atelier comportait un coupeur, deux apiéceurs et trois retoucheuses, plus des vendeurs.  

    img029.jpg

    L'intérieur de la boutique en 1931

    Sources

     Notes, synthèse et recherche / Martial Andrieu

    Alfred Raucoules

    __________________________________

    © Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2018