Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musique classique

  • Joseph Roques, organiste et professeur de musique Carcassonnais

    Joseph Marie Laurent Roques fait partie de cette phalange de musiciens Carcassonnais formés dans la prestigieuse Ecole Niedermeyer à Paris. Né le 9 août 1864 d'un père voyer-municipal à Carcassonne originaire de Lagrasse, le jeune Roques effectue d'abord ses premières études auprès de Charles Scheurer, avant d'être admis chez Niedermeyer. Il en sortira avec un Premier prix d'harmonie et de composition. En 1887, le Ministère des Beaux-arts lui octroie un 1er prix d'orgue. Comme un bon nombre de ses pairs, Joseph Roques songe à revenir au pays et s'installe comme professeur de musique dans sa ville natale. Il enseigne au Grand séminaire et prodigue des cours particuliers dans sa maison de la rue Victor-Hugo. C'est là qu'il compose également un certain nombre d'œuvres musicales, dont la plus remarquée fut un Final de Toccata pour Grand orgue, édité chez Lemoine en 1901.

    Capture d’écran 2019-11-04 à 09.39.13.png

    Final de Toccata de Joseph Roques

    C'est sur la recommandation du compositeur Toulousain Henri Büsser (1872-1973), élève de Niedermeyer, qu'Henri Lemoine édita la partition de Joseph Roques.

    Capture d’écran 2019-11-04 à 10.44.30.png

    "Cher Monsieur, Je viendrai vous voir demain jeudi à 2h avec un de mes amis Mr Roques organiste à Carcassonne qui a écrit une Toccata très intéressante, qu’il voudrait vous faire entendre. Si vous ne devez pas être au bureau ni l’un ni l’autre veuillez m’en avertir." (24 avril 1901)

    Joseph Roques participa aux nombreuses manifestations culturelles et religieuses, dans lesquelles il accompagna à l'orgue les chanteurs lors des offices dans la cathédrale Saint-Michel. Officier d'académie en 1902, puis Chevalier des Palmes Académiques en 1913, Joseph Roques n'a cessé de consacrer sa vie à la musique même si, aujourd'hui, sa mémoire est tombée dans l'oubli de notre patrimoine artistique local.

    Autres oeuvres de J. Roques

    Ave Maria / 1903

    Offertoire de Noël / 1903

    ____________________________

    © Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2019

  • Le costume de scène de Suzanne Sarroca à l'Opéra de Paris

    Madame Suzanne Sarroca, né dans le quartier de la Trivalle à Carcassonne en 1927, fut une très grande soprano lyrique entendue dans les plus beaux opéras du monde. A 92 ans, elle partage désormais sa vie entre Paris et sa maison familiale de la rue Camille Saint-Saëns à Carcassonne. Profitons de cet article pour regretter que sa ville n'organise pas un hommage à cette grande dame, surtout à l'aube de sa vie. C'est une proposition que nous lançons à qui voudra bien l'entendre... Suzanne Sarroca a interprété tout au long de sa carrière les rôles les plus difficiles : La Tosca (Puccini), La damnation de Faust (Berlioz), Faust (Gounod), etc. Actuellement et jusqu'au 3 novembre, le Centre National du Costume de Scène situé à Moulins dans l'Allier, met en avant dans une exposition les 350 ans de l'Opéra de Paris. Vous aurez la chance de pourvoir admirer notamment celui que portait Suzanne Sarroca en 1963, lorsqu'elle interpréta Elisabeth dans Don Carlo de Guiseppe Verdi. Il avait été créé par le scénographe Jacques Dupont (1909-1978).

    top-left.jpg

    © Florent Giffard

    La distribution autour de notre diva Carcassonnaise en 1963 n'était pas des plus mineure. Excusez du peu ! Rita Gorr, Franco Corelli et Pierre Dervaux pour la direction de l'orchestre. Nous avons retrouvé une video dans laquelle apparaissent Rita Gorr et Suzanne Sarroca. Vous pouvez la lire en cliquant sur le lien ci-dessous :

    https://fresques.ina.fr/en-scenes/fiche-media/Scenes01101/don-carlos-de-verdi-a-l-opera-de-paris-en-1964.html

    Les photographies ont été empruntées au site olyrix.com

    ______________________________________

    © Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2019

  • A deux espagnols près...

    ténor.jpg

    L'indépendant, 23 juillet 2019

    ___________________________________

    © Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2019