Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualités

  • Supplique pour ne pas être l'exilé que l'on ne veut pas voir

    Ce blog est aussi ce que vous, lecteurs, vous en faites. Aussi, je vous encourage à y laisser des commentaires. C'est, croyez-le, très agréable de se sentir soutenu et encouragé. Si la lecture de l'un des articles ne vous prendra que quelques minutes, imaginez seulement les heures de préparation à la recherche et à la rédaction de celui-ci. Je vous sollicite également afin que vous m'envoyiez des idées de sujets. Peut-être avez-vous des documents intéressants qui pourraient faire l'objet d'une étude. Je vous prie de bien vouloir relayer d'une manière positive l'ensemble de cette œuvre mémorielle, patrimoniale et historique engagée depuis près de dix ans. Vous aimez ce blog ? Faites-en la promotion. On aime y trouver une source importante d'informations, mais on oublie trop souvent qui la diffuse. Pas de lauriers, mais pas d'indifférence, non plus. La jalousie, l'envie et le mépris ont souhaité me tenir éloigné de Carcassonne. Alors même que je ne demandais qu'à servir ma ville. Non pas par le biais d'une faveur, mais parce que je possède un certain nombre d'idées en faveur de la culture et du patrimoine. Une expertise, aussi sans doute. Trop dangereux, je suis, pour ceux qui vous gouvernent. Je resterai donc exilé dans la capitale limousine. Là-bas, on y cultive les esprits éclairés avec une attention bienveillante. Ce n'est hélas pas le cas de ma ville natale. C'est sans doute mon destin.

    andrieu-martial@wanadoo.fr

  • La bibliothèque de Lagrasse serait partie en bois de chauffage

    J'ai le regret de vous faire connaître que la bibliothèque en bois qui ornait la salle de lecture de notre ancienne Bibliothèque municipale aurait disparu par crémation. Après avoir été "démontée" en 2010 par l'Agglo, elle avait été entreposée à la Roseraie dans des conditions de conservation plus que contestables. Ce bâtiment qui a servi de siège pour la Communauté d'Agglomération a été ensuite délaissé puis squatté. Les occupants ont, d'après une source fiable, fait du bois de chauffage avec la bibliothèque léguée à la Société des Arts et des Sciences de Carcassonne par les moines de Lagrasse au XIXe siècle. La Roseraie est actuellement en cours de démolition afin de réaliser des logements pour séniors.

    Capture d’écran 2021-11-16 à 18.30.27.png

    De profundis.
    ______________________________________
     
    © Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2021
  • Un courrier à la reine Elisabeth II d'Angleterre

    Le 30 août dernier, je me décidais à écrire à la reine Elisabeth II d'Angleterre afin de lui remettre deux photographies ainsi qu'une copie du livre d'or de la ville de Carcassonne. L'objectif était simple. Attirer l'attention de la souveraine sur la Cité de Carcassonne et éventuellement créer un évènement médiatique, si toutefois elle consentait à me répondre. Je lui adressais donc la photographie de la visite privée que fit son oncle le duc de Windsor en 1950 en nos murs, ainsi que celle de la reine mère Elisabeth en 1989 en la basilique Saint-Nazaire. En ma qualité de citoyen d'honneur de Carcassonne, j'accompagnais ces envois par ces mots :

    Lettre à la Reine.jpg

    "Les habitants de cette ville, classée Patrimoine mondial UNESCO, n'ont pas oublié la discrétion et la simplicité de votre oncle, Son Altesse Royale le Duc de Windsor, lors de son séjour à l'Hôtel de la Cité, le 12 août 1950. Nous avons été également honorés d'accueillir à l'intérieur de nos remparts et de notre basilique Saint-Nazaire et Saint-Celse, le 27 mai 1989, Sa Majesté Elisabeth, votre mère. Tous les Carcassonnais présents ce jour-là, en ont gardé un excellent et inoubliable souvenir. Si à l'avenir, Votre Majesté, où l'un des membres de la famille royale d'Angleterre, décidait de nous honorer de sa visite, je suis certain que nous serions nombreux à nous en réjouir".

    Lettre de la reine.jpg

    La surprise n'a été que plus grande lorsque, vendredi dernier, je reçois à mon domicile, un courrier provenant du château de Balmoral où la reine prend ses vacances. La souveraine m'a répondu par l'intermédiaire de sa Dame d'honneur, Annabel Whitehead. Voici la traduction de la lettre 

    Cher M. Andrieu

    La Reine souhaite vous remercier pour votre lettre dans laquelle vous évoquez les visites faites par le Duc de Windsor dans votre belle ville en 1950, et celle de la Reine Elizabeth la Reine Mère en 1989.

    Sa Majesté fut ravie de recevoir votre lettre et apprécie grandement la gentillesse dont vous avez fait preuve en envoyant une copie de la page de votre livre d'or signée par la Reine Elizabeth et les photographies historiques prises durant ces deux visites.

    Je vous remercie une fois encore de nous avoir écrit. Bien à vous
    Annabel Whitehead

    Dame d'honneur

    annabel.jpeg

    Elisabeth II et Annabel Whitehead

    J'ai toujours vu Carcassonne en grand. Est-ce peut-être une vue de l'esprit que de vouloir la considérer ainsi ?  Aujourd'hui, cette initiative est relayée dans la presse et fera sans doute son petit chemin. 

    _______________________________________

    © Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2021