Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualités

  • Nouvelles...

    Mesdames, messieurs
    Chers lecteurs,
     
    J’ai décidé à partir d’aujourd’hui de suspendre toutes mes activités en faveur du patrimoine, de la culture, du tourisme et de l’histoire de cette ville. Que ce soit sur Facebook ou sur mon blog « Musique et patrimoine ». Cette procédure prend effet immédiatement et pour une durée indéterminée. Pendant de nombreuses années je me suis dépensé sans compter pour valoriser bénévolement Carcassonne et ses habitants. J’ai passé des heures entières au détriment de mes intérêts et de ceux de ma famille à tenter de faire progresser les valeurs que je porte. Des forces supérieures n’ont que la calomnie, l’opprobre et le mépris à opposer à ce que je fais. il est un ailleurs où les méritants sont au moins encouragés et aimés, à défaut d’être honorés. Vous ne trouverez pas cela à Carcassonne chez nos responsables, à moins que vous apparteniez à leurs chapelles respectives. Il n’y a que l’intérêt qui compte. Cela m’arrache le cœur de le dire, mais chacun peut le constater aisément. Je ne suis pour cette caste qu’un vulgaire, comme ils le disent, « intermittent du spectacle ». Ce qui ne veut rien dire, car ce n’est pas un métier. En vérité, je suis diplômé du conservatoire de musique et reconnu par mes pairs comme un très bon ténor d’opéra. Je me produis sur toutes les scènes de France depuis 25 ans. Ne me cherchez pas dans l’Aude, toutes mes initiatives pour y chanter ont été vaines. Oui, je suis Carcassonnais ! Je le resterai toute ma vie.
     
    Bien à vous
     
    Martial Andrieu.

  • Massacre à la Pelle mécanique d'une œuvre d'art

    On avait tout tenté, tant espéré. Nous avions alerté depuis des mois. Et pourtant ! Ils l'ont fait...

    1.jpeg

    Massacre à la pelle mécanique de la céramique de l'artiste Jean Camberoque. C'est le titre d'une basse œuvre comme, hélas, notre ville en est coutumière. Le fils de l'artiste les avait pourtant supplié, à force de missives adressées à l'hôtel de ville, d'épargner les carreaux de son père. Ce maître du feu avait obtenu ses galons près des fours de Sant Vicens. Tout une époque, où l'art s'était sublimé grâce à la loi sur le 1% artistique inventée par René Iché, un autre Audois. L'élu en charge de la culture déclara même dans l'Indépendant le 28 janvier :

    "Un élément remarquable sera tout de même conservé à la Roseraie. Il s'agit de la fresque de Jean Camberoque. Ce point a été discuté lorsqu'il s'est agi de délivrer le permis de construire. La fresque sera donc réinstallée dans le nouvel ensemble. Si ce n'était pas le cas, la ville la réinstallerait dans l'un de ses bâtiments".

    Que s'est-il donc passé ? A l'aide d'un burin, les gens du chantier de démolition de la Roseraie, ont essayé de décoller les carreaux de céramique. Après une tentative qui vit le premier se briser, ils ont appelé à la rescousse la pelle mécanique avec le succès que l'on connaît. N'existe t-il pas des entreprises spécialisées, mandatées par la Direction Régionale des Affaires Culturelles ?

    Que va t-on faire désormais avec ces restes ? Dieu seul le sait.. 

    Une restauration à grand frais ou... la déchetterie, plus sûrement.

    2.jpeg

    ____________________________________

    © Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2022

  • Un heureux évènement pour le château de Pech-Redon

    Monsieur Bernard de Lambert des Granges, propriétaire du domaine de Pech-Redon à Pezens, vient de me remercier pour les recherches et les informations historiques que je lui ai fournies sur son château. Grâce à ces renseignements, la Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Occitanie a procédé, ce mois-ci, à son classement à l'inventaire des monuments historiques. Voilà une récompense bien méritée pour cet ensemble architectural remarquable.

    Pech 2.jpeg

    Je remercie Monsieur de Lambert et sa famille pour leurs témoignages de gratitude et de sympathie à mon égard. Pech-Redon s'inscrit désormais sur la liste des bâtisses protégées de notre région.

    Pech Redon 3.jpeg

    Mascaron sculpté par Nelli à Pech-Redon

    ___________________________

    © Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2022