Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Louis Domairon (1908-1949) a donné son nom à un Stade de Carcassonne

Tombé dans l'oubli, le nom de Louis Domairon ne figure même plus sur le panneau d'entrée de ce stade, situé près de l'avenue F. Roosevelt. On ne l'appelle plus que "Stade de Domairon". Tout le monde pensait jusqu'ici, moi le premier, qu'il s'agissait d'un lieu-dit ou bien de ne je ne sais quel ancien domaine viticole. Il n'en est rien ! Quand on se penche sur ce que fut la courte existence de Louis Domairon, on regrette qu'il ne soit honoré comme il se doit.

Stade.jpg

La vraie appellation votée par délibération municipale en date du 4 juillet 1957 est "Stade Louis Domairon"

Louis Marie Eugène François Domairon naît le 3 décembre 1908 à Lézignan-Corbières. Au lycée de Carcassonne, il se révèle être un brillant élève. Il pratique le rugby et devient international scolaire durant la saison 1925-1926. Au poste de demi de mêlée, Domairon fait des prouesses chaque dimanche au sein de l'épique première de l'ASC. Ses exploits sont relatés dans la presse spécialisée entre 1927 et 1931. A cette époque, l'AS Carcassonne joue à XV. A ses côtés, on retrouve les noms de Rajol, Dimur, Mas, Bedos, Cadenat, Raynaud, Séguier, Gayraud, Cazelle, Barrens, Faure, Dardier, Domec et Renaud.

A Toulouse, Louis Domairon entreprend des études de médecine. Il exerce ensuite son office dans les troupes coloniales avec le grade de capitaine. Politiquement opposé au régime de Vichy, il est frappé par celui-ci d'une mesure disciplinaire et réformé en 1941. Louis Domairon entre alors dans la Résistance. Le 27 mars 1947, il reçoit la médaille de la Résistance française (Ordre de la Libération), alors qu'il se trouve engagé en Indochine. C'est au sein de l'unité des Forces côtières qu'il porte assistance et secours à ses camarades de combat. Mortellement blessé au cours de la bataille de Mong Kay le 24 mars 1949, son corps est déposé dans la Nécropole militaire de Fréjus.

Hôpital Domairon.jpg

© Album du service de santé des Forces terrestres du Nord Vietnam

Centre hospitalier Domairon à Dô Son (Haïphong / Vietnam) en 1951

En souvenir du Lieutenant-colonel Louis Domairon, la France donne son nom au nouvel hôpital de Dô Son. Sur la photographie ci-dessus il est encours de construction en 1951.

Hôpital Do Son.jpg

L'ancien hôpital Domairon

Après l'indépendance, gagnée sur le terrain par les troupes communistes du Viet Minh, le nom de Domairon disparaît du bâtiment en 1954. Cet hôpital fonctionne encore de nos jours. Il est très difficile d'en obtenir une photographie en raison du régime politique gouvernant le Vietnam.

Louis Domairon mérite donc que son nom figure désormais en intégralité sur le panneau d'entrée du stade.

_______________________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2022

Commentaires

  • On peut obtenir facilement des photos 3D de chacun des hôpitaux de Do Son actuel ( Hai Phon) avec sur Google Earth Pro. Ou avec une moins bonne résolution sur Google Earth.

    Je peux vous les adresser si vous le souhaitez.
    Bonne journée

  • Sauf erreur, il y a quelques années (3/4) avait lieu au stade un rappel souvenir pour Monsieur Domairon... Ce Monsieur serait le père de Madame Breithaupt' Librairie/ papeterie 37 rue Courtejaire Carcassonne).. Domairon, joueur certes peu connu, qui a légué son nom au stade de Carcassonne!!

  • Son nom est tellement passé dans le langage courant que l'on ne voit plus son côté valeureux. Voilà une publication qui lui rend sa juste place ..... Ne plus passer devant ce stade sans se souvenir de cette publication ...

  • Mon commentaire n'a rien à voir avec le sujet ci-dessus, j'essaie seulement d'entrer en contact avec une personne susceptible de comprendre et d'agir quant au thème suivant. Merci!
    Après de nombreuses années, j'ai jeté un coup d'oeil, ces derniers jours, sur le site Jacques Ourtal.
    Y apparaît un portrait de Joséphine Terral, seconde épouse de Jacques Ourtal. Rien à voir avec la véritable Joséphine Terral qui était ma grand-mère maternelle.
    Peut-on corriger l'erreur? Je peux fournir des photos à l'appui.
    Merci!

  • je pense que le père de mme breithaupt était mr albert domec et non mr domairon-

  • Bonjour,
    Louis Domairon était mon grand-père, que je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer. Il a eut trois fille mais il n'etait pas, effectivement le père de Mme Breithaupt.

  • Bonjour,
    Louis Domairon est min grand-père. Ma mère, Marie-Louise Domairon, vit à Toulouse. Ses deux sœurs vivent à Perpignan. Ce serait avec beaucoup de joie que nous verrions le nom complet de Louis Domairon sur le Stade de Carcassonne. Merci à la personne qui a fait les recherches sur notre parent. Cordialement.

Écrire un commentaire

Optionnel