Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les terribles inondations du 3 mars 1930 dans l'Aude

A la fin du mois de février 1930, les côtés de la Montagne noire sont sursaturés par un excès de pluies hivernales. Les hauteurs portent encore un manteau de neige bien plus épais que de coutume. En conséquence, les pluies qui vont se déverser arriveront sur un sol gorgé d'eau. Sur le Narbonnais, il est tombé entre octobre 1929 et Février 1950 près de 684 mm au lieu de 280 mm normalement. L'Aude est déjà au mois de février à 2,22 mètres de hauteur, lorsque des pluies diluviennes s'abattent sur le département à partir du 1er mars 1950. Ceci est dû à une zone dépressionnaire venant d'Espagne et s'étirant jusqu'à la Méditerranée occidentale. L'anticyclone se situe au Nord-Est. Au cours de la matinée, le vent se tourne au Nord-Est et Sud-Est sur le golfe du Lion. De violents orages de pluies stationnent au pied de la Montagne noire. Si l'Aude supérieure semblait échapper aux grosses averses, les affluents de l'Aude venus du nord déversaient leurs torrents en aval de Carcassonne. L'Orbiel grossit à vue d'œil et finit par sortir de son lit emportant tout sur son passage. Le plus lourd bilan humain de cette catastrophe qualifiée à l'époque de "Crue du siècle" se concentra sur le Tarn et le Tarn-et-Garonne. Au final, c'est tout le Sud-Ouest qui fut impacté par ce phénomène climatique.

Capture d’écran 2018-10-15 à 21.35.47.png

Coursan, le 3 mars 1930

Dans tous les villages de l'Aude au lendemain des inondations, c'est la désolation

Carcassonne

Les rues sont transformées en torrents ; le Canal du midi a débordé devant la gare et le limon épais a envahi la route Minervoise. 

Trèbes

Des arbres centenaires ont été déracinés sous la force des eaux et sont couchés sur la route.

Marseillette

L'étang est inondé. Avec des barques de fortune on tente de sauver les habitants et on ravitaille les fermes isolées.

Villegly

18000 pieds de vigne en espaliers ont été emportés. Ils devront être transformés en plaine. On a trouvé dans les vignes du domaine de la Malvirade, trois cercueils enchevêtrés provenant du cimetière de Cabrespine.

Villalier

L'orbiel a coupé la route de Carcassonne à Caunes-Minervois sur une longueur de 70 mètres et une profondeur de 4 à 5 mètres.

Capture d’écran 2018-10-16 à 11.28.26.png

Lastours

L'usine de tissage de M. Roger a été complètement emportée par les eaux ; plus bas, la propriété de M. Parot, littéralement saccagée : arbres déracinés, maisons effondrées. La partie du chemin qui contourne le tunnel sous lequel passait le tramway n'est plus qu'un enchevêtrement de câbles au milieu de blocs de rochers. Si le café Perramond a résisté, en revanche la boulangerie a presque totalement disparue. Il n'ya plus de route vers les Ilhes-Cabardès.

Salsigne

La mine d'or est inondée et impraticable.

Lespinassière

L'église s'est effondrée, le cimetière a raviné et plusieurs cercueils ont été emportés.

Capture d’écran 2018-10-15 à 21.34.33.png

Mas-Cabardès

La femme d'un gendarme qui voulait sauver ses animaux a été emportée par les eaux. Elle sera retrouvée accrochée à un arbre. Il y a 1,80 mètres d'eau dans les maisons dont 4 se sont effondrées.

Conques-sur-Orbiel

Un véritable torrent en furie a déferlé dans la nuit de dimanche à lundi. Certains fermes se virent isolées en pleine nuit et les travaux de sauvetage devenus plus difficile à cause de l'obscurité, revêtaient un caractère sinistre. Au fond de la prairie des Saptes, un camion tracteur servant à une scierie de bois a été renversé. Après avoir dépassé le château de Vic, les usines exploitées par M. Limousin sont enterrées sous le limon. 25 gros platanes situés en face du château de la Vernède-Haute ont été déracinés par la violence du courant.

Capture d’écran 2018-10-16 à 11.30.31.png

Lassac

Un glissement de terrain a complètement obstrué la route aux environs de Lassac et c'est par des sentiers assez praticables que l'on peut rejoindre le village. A la gare de la Caunette, le pont allant de Villeneuve à Salsigne n'existe plus. 

Cuxac-Cabrdès

La dure transformée en torrent. L'Arfeuille a emporté une partie du pont et coupé la route. Un mur s'est abattu sur les maisons Roger et Rianc en parties effondrées.

Caudebronde

Pont emporté

Citou

Eglise effondrée

Capture d’écran 2018-10-15 à 21.35.13.png

Sallèles d'Aude

Rieux-Minervois et Azille

Les ponts menacent de s'écrouler. Le faubourg du Barry a été évacué.

Lagrasse

2 maisons effondrées

Fleury d'Aude

Pierre Journet dit Favotte (72 ans) s'est noyé en voulant ravitailler les habitants d'une ferme.

Capture d’écran 2018-10-16 à 11.31.48.png

A 11 heures, l'Aude était à 4 mètres au-dessus de l'étiage. A 17 heures, elle était descendue à 2,80 mètres. Les dégâts sont considérables !

Capture d’écran 2018-10-16 à 11.32.20.png

Le 9 mars 1930, le président de la République M. Doumergue visite le village de Sallèles d'Aude.

Sources

L'express du midi / Mars 1930

La crue catastrophique de mars 1930 / Maurice Pardé

Collection Martial Andrieu 

_______________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2018

Commentaires

  • on ne parlait pas de rechauffement climatique a l'epoque, pourtant il pleuvait aussi

  • merci Martial pour ce rappel historique qui s avère de la plus grande importance aujourd' hui à l heure de faire le bilan de la catastrophe qui vient de se passer un peu partout dans le région de Carcassonne
    on devrait se rappeler où l 'eau est passée autrefois
    les anciens disaient toujours où l'eau est passée elle repassera
    je vous laisse commenter à tous cette phrase que j ai bien souvent entendue dans les discussions de nos anciens

Écrire un commentaire

Optionnel