Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Un secret bien gardé dans la Cité médiévale de Carcassonne

    Lors de vos promenades à l'intérieur des remparts de la cité médiévale, n'avez-vous jamais remarqué cette porte à droite en descendant la porte d'Aude ? Votre oeil d'enfant n'a t-il pas imaginé ce qu'il pourrait découvrir si seulement il trouvait la clé de cette vieille serrure rouillée ? Le trésor de Blanche de Castille ou le cul-de-basse-fosse dans lequel Simon de Montfort jeta le bon Vicomte Trencavel ? 

    P1110325.jpg

    Au risque de décevoir les amateurs de chauve-souris et de sorcières en ce jour où nos enfants les vénèrent, il ne s'agit pas de trésor ou de cachot. Pour autant, ce qui se cache derrière cette porte va sans doute vous émerveiller l'esprit... Vous savez bien qu'aucune serrure ne saurait résister à la puissance de ce blog dans sa quêté de vérité... alors, suivez-moi. Attention les marches sont poussiéreuses !

    foun.jpg

    © J. Blanco

    Cherche et tu trouveras... La terre est tellement basse qu'il te faudra te baisser, mais au bout tu seras purifié. Voilà l'énigme que seuls les plus humbles pourront résoudre. Si tu as peur, tu peux partir. Tu restes ? Parfait ! Comme les cathares, tu vas recevoir ton consolamentum.

    foun2.jpg

    Sous la voûte se trouve un trésor...

    jo (11) copie.jpg

    © J. Blanco

    La font celada

    Cette fontaine porte bien son nom que l'on doit prononcer "foun celada" ; cela signifie en occitan "la fontaine cachée". Pourquoi a t-on muré et de ce fait, protégé cette source, lors de la construction de la Cité ? L'eau sur un site défensif élevé sur un promontoire est à l'époque médiévale, un bien précieux. Par exemple, lors d'un siège... Le manque d'eau poussera inévitablement les troupes assiégées, à l'intérieur d'une place forte, à se rendre. Ce fut une des raisons de la reddition de Raymond-Roger Trencavel en 1209.

    Buvez à cette source et vous rajeunirez de mille ans !

    foun celada

    Depuis la margelle située à 20 mètres de l'entrée de la porte d'Aude, on pouvait tirer de l'eau du puits.

    foun celada

    L'accès à la citerne

    foun celada

    L'écoulement du trop plein s'effectue vers l'extérieur de la Cité

    Merci à J. Blanco pour les compléments d'informations

     

    __________________________

    © Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015 

    Lien permanent Catégories : La Cité
  • Un squelette mis au jour dans un champ à Villalbe

    Une découverte archéologique de premier plan a été faite en 2009 et d'une manière fortuite par Florian Sabadie, fils de l'ancien propriétaire du domaine de St-Geniès à Villalbe. Dans un champ à proximité du domaine, il a découvert les restes d'une sépulture médiévale qui gisait là depuis des siècles, dans une tombe anthropomorphe. Avec intelligence, l'inventeur n'a pas détruit le site comme, hélas, beaucoup trop d'agriculteurs l'ont fait par le passé pour se débarrasser d'une encombrante découverte. Il s'est mis en rapport avec l'INRAP de Montpellier puis sur mes conseils, avec des membres de la "Société d'études scientifiques de l'Aude". Ces derniers ont envoyé sur le site M. Jean-Paul Cazes qui a mené des fouilles similaires sur le château de Termes.

    1695663613.jpg

    Le squelette dans sa tombe reposait depuis, selon les estimations, le Xe ou XIe siècle.

    2091370429.jpg

    Cette poterie a été découverte sous l'aisselle de la défunte. Il s'agirait selon les experts d'une production que l'on estimait être de la fin du Moyen-âge. Or, de récentes découvertes ont permis de les dater autour de l'an mil de notre ère.

    506215147.jpg

    M. Jean-Paul Cazes prend des mesures. Il s'agirait d'une personne de sexe féminin d'une taille d'un mètre et soixante centimètres. L'intégralité du squelette a été dégagée et transportée au dépôt archéologique de Carcassonne. Une étude approfondie a été menée et les conclusions rendues. Nous vous les donnerons très bientôt.

    1429797820.jpg

    Nous savions grâce à des textes et à la tradition orale qu'il existait une église avec un cimetière attenant à Villalbe sur le domaine de St-Geniès (voir mes articles sur ce blog). Sur cette photo aérienne prise grâce à Google earth au dessus du site, nous observons une grande masse blanchâtre au sol. Selon mes hypothèses (non scientifiques), on pourrait y voir les contours du cimetière et de l'église du loup. En 1776, il est écrit sur un compoix "Masures de l'esglise et simetière Sainct Genest ditte l'église d'al loup".

    247284622.jpg

    Il ne pourrait s'agir que d'une église romane et tout ceci n'est pour l'instant qu'à mettre au conditionnel...
    Villalbe n'a pas finit de livrer ses secrets! Qu'il me soit permis de remercier la famille Sabadie car sans son intérêt pour l'histoire, que seraient devenus ces vestiges archéologiques?  
     
    ____________________________
     
    © Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015

     

  • Albert Tomey (1882-1959), maire de Carcassonne

    Capture d’écran 2015-10-29 à 10.44.16.jpg

    Albert Tomey naît le 22 juin 1882 à Carcassonne, dans un immeuble de style haussmannien de la place Davilla. Son père natif de Toulouse lui permet de poursuivre de brillantes études de médecine dans la capitale occitane.

    Capture d’écran 2015-10-29 à 10.51.18.png

    Loin de l'avenir que lui promettent ses professeurs, Albert Tomey préfère s'installer à Carcassonne en 1913. Reconnu pour ses grandes compétences et son dévouement sans limites à la cause des malades, il est médecin consultant. Ses confrères s'en réfèrent à lui lorsqu'un diagnostic ne peut être conclu.

    2542048876.jpg

    L'immeuble Tomey, place Davilla

    Le Dr Albert Tomey est élu en décembre 1919 comme maire de Carcassonne à la place de Gaston Faucilhon. Les radicaux venaient de prendre la ville aux "libéraux et socialistes unifiés". Pendant quatre mandats successifs - que seule sa destitution par le gouvernement de Vichy viendra stopper en 1941 - Albert Tomey va transformer et moderniser Carcassonne. C'est encore aujourd'hui le plus long règne à la tête de Carcassonne, dépassant Raymond Chésa de quelques semaines seulement.

    tomey.jpg

    La municipalité Tomey en 1929

    Fortement touché par le quotidien de ses patients vivant dans l'insalubrité, le maire engage de gros travaux pour construire des égouts dans toute la ville. On ne jète plus les tinettes au milieu de la rue et des poubelles sont installées. L'adduction d'eau stérilisée par javellisation arrive désormais dans les hameaux. Pendant ses mandats, l'école Jean Jaurès est construite et inaugurée par le Président Doumergue en juillet 1928. La ville se dote d'un nouvel hôtel de ville et d'un théâtre municipal, digne de ce nom. L'éclairage public remplace les bec de gaz, en même temps que la Bourse du travail se bâtit dans la rue Voltaire. Côté sport, le stade de la pépinière (A. Domec) prend une nouvelle dimension.

    3458838276.jpg

    © Chroniques de Carcassonne

    Le 10 février 1967, la municipalité de Jules Fil donne à l'ancienne rue du marché, le nom d'Albert Tomey. Elle distingue l'ancien maire pour avoir rénové et modernisé la ville.

    Sources

    Histoire de Carcassonne / Éditions Privat

    La dépêche / 10 janvier 1999

    ADA 123J109

    __________________

    © Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015