Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Guiraud Cals, l'architecte oublié de la Cité de Carcassonne

Guiraud Cals naît à Carcassonne le 23 février 1822 d’un père teinturier et d’une marchande de poisson. Autant dire que rien ne prédestinait cet homme à devenir l’architecte qu’il fut par la suite, mis à part peut-être, son intérêt pour les ruines de la Cité médiévale à l’instar de Jean-Pierre Cros-Mayrevieille. Nous considérons comme regrettable l’oubli dans lequel l’administration actuelle des Monuments historiques a plongé nos illustres Carcassonnais, sans lesquels, la restauration de la vieille dame de pierre n’aurait pas été possible. On laisse le lecteur profane dans l’ignorance, pire on lui laisse penser que le mérite revient uniquement à Eugène Viollet-le-duc. Sans remettre bien sûr en cause l’excellent et indispensable travail de ce grand architecte, nous avons le devoir de défendre ceux qui ont travaillé à ses côtés. Guiraud Cals fut désigné comme inspecteur des travaux de restauration et veillait à ce que les plans de Viollet-le-duc - qui, au passage, ne venait qu’une fois par an à Carcassonne - fussent scrupuleusement respectés par les artisans du chantier. Nous laisserons aux érudits le soin de vous conter comment Cals à participé à la restauration de la Basilique Saint-Nazaire…

Eugene_viollet_le_duc.jpg

Viollet-le-duc

En 1868, Eugène Viollet-le-duc donne sa démission d’architecte des édifices diocésains de Carcassonne au Garde des Sceaux. Il propose Guiraud Cals comme successeur : « Cet agent présente toutes qualités requises (…) attaché depuis 1846 aux travaux des Monuments historiques (…) ayant déjà bâti avec succès plusieurs églises et restauré quelques grands édifices. Le 2 novembre 1850, Cals obtient le poste laissé vacant par l’illustre architecte et le gardera jusqu’à sa mort le 10 septembre 1880 à Carcassonne. Notons également à propos de la Cité, que Guiraud Cals assumera momentanément la maîtrise d’œuvre des restaurations, après le décès de Viollet-le-duc en 1879. Son frère, Pierre Cals, occupe le poste de gardien des fortifications.

La-cathedrale-de-Mirepoix-Ariege-a24047629.jpg

La nef de la cathédrale de Mirepoix

Cals se maria en 1850 avec Marguerite Limousis avec pour témoins les sculpteurs Auguste Adolphe Perrin et Isidore Nelli, le grand-père de René Nelli. Des ses fonctions d’architecte diocésain, nous pouvons retenir au moins de choses importantes. En 1853, il dresse un rapport appelant à la restauration de l’église de Rennes-le-château qui interpelle encore aujourd’hui les chercheurs du trésor de l’abbé Saunière. Il fait également modifier la nef de la cathédrale de Mirepoix et le percement des rosaces. Tout ceci fait dire à Raymond Rey dans « L’art gothique du midi. (Laurens / 1934) : « La cathédrale de Mirepoix, la plus large des nefs françaises, procède directement des églises de Carcassonne. » On comprend pourquoi… 

Mandaté par le Ministère de l’Intérieur er des cultes, Guiraud Cals dresse les plans de restauration de la cathédrale Saint-Michel au mois de juin 1879. Plus exactement, il s’agit de plusieurs projets dont nous vous présentons ci-dessous les dessins conservé aux Archives Nationales.

FRAN_0196_0884_L-medium.jpg

Projet de chaire à prier dans la cathédrale Saint-Michel

FRAN_0196_0888_L-medium.jpg

Projet de crypte à construire en avant de la façade occidentale

FRAN_0196_0886_L-medium.jpg

Projet de porche et de chapelle annexe à établir en avant de la façade occidentale

FRAN_0196_0889_L-medium.jpg

Projet de porche pour chapelle paroissiale, d'une salle de catéchisme et d'un parvis.

Au moment où Carcassonne s’agrandit de nouveaux quartiers vers l’Est, Guiraud Cals fait l’acquisition en 1871 de terrains appartenant à Eugène Castel, héritier d’Emmanuel Teisseire. Ces parcelles à bâtir se situe dans le nouveau faubourg du Palais de Justice. Après des procédures complexes avec la ville au sujet de l’alignement des rues, c’est à cet endroit que l’ancien adjoint au maire de Dougados finira par construire sa maison. En retrouvant les actes de vente, nous avons fini par matérialiser son emplacement à l’angle des rues d’Alsace et de Lorraine. Hélas, Guiraud Cals n’en profitera que peu de temps. Sa mort prématurée à l’âge de 58 ans, laissera une veuve dans le besoin avec la contrainte de revendre cette demeure à M. Rousseau, contrôleur des Eaux-et-forêts en 1881. Ainsi s’achève la vie de cet architecte oublié dont nous possédions, à notre connaissance, aucune biographie.

Capture d’écran 2019-10-29 à 11.15.55.png

La maison édifiée par Guiraud Cals

Sources

Cet article, comme tous les autres, présente des recherches tout à fait inédites que nous avons matérialisées en rouge dans le texte. Nous demandons aux agents, rémunérés par l’administration et qui visitent notre blog bénévole en quête de renseignements, de bien vouloir le citer dans leurs rapports à chaque fois qu’ils prennent une information. Nos écrits ne sont guidés que par la passion pour Carcassonne et l’intérêt général qu’elle nous inspire. Ce sont des valeurs dépassées aux yeux de certains dans ce bas monde, où le lucre a force de loi morale désormais. La culture ne se monnaie pas, elle se transmet. C’est ce qui la distingue des biens de consommation. Alors citer et remercier les bénévoles de la culture est la moindre des délicatesses.

_________________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2019

Commentaires

  • merci pour cet article en particulier et félicitations pour votre blog.
    Descendant d'une soeur de Guiraud Cals (Françoise 1819), j'ai fait quelques recherches sur la famille Cals. Un de ses oncles était tailleur de pierre comme le seront quelques frères et cousins.
    Sur le certificat de mariage de Guiraud et Marguerite Limousis, il se déclare "piqueur". Guiraud Cals ne sortait certainement pas d'une école d'architecte mais il le devint sans doute par son travail et ses qualités,

  • Bonjour,
    Effectivement c’est un super article qui fait plaisir! Je suis aussi une descendante de la famille Cals... Pierre, le frère de Guiraud était mon arrière grand-père !
    Nous sommes donc de la même famille.
    Vous pouvez me contacter si vous souhaitez plus d’information.
    J’ai même une photo avec Guiraud Cals!
    MP Reverdy tel 0676538240

  • Étude très intéressante comme toutes les autres.

  • Bonjour,
    Article très intéressant. Mon arrière grand père a certainement travaillé avec Mr Giraud Cals, puisqu'il était entrepreneur du bâtiment et que j'ai toujours entendu dire qu'il avait travaillé à la restauration de la cité. Il s'appelait Jean Magné. Il me reste juste des photos de famille mais tout ce qui était de son travail à disparu dans la vente du Domaine de Cazaban à Palaja qui était sa propriété. Son gendre Jean Cazanave (mon grand père) qu'en a lui ébéniste avec son frère a produit les boiseries de l'hôtel de la cité. Que d'histoires !... Très heureuse de vous lire à chaque fois. Merci.

  • toujours trés instructif, bravo et bonne continuation

Écrire un commentaire

Optionnel