Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Tour de France des indépendants à Carcassonne le 23 août 1910

Totalement oublié, le Tour de France des indépendants, est une course cycliste dont la première édition a lieu du 7 août au 4 septembre 1910. Divisée en quatorze étapes dantesques de plusieurs centaines de kilomètres, elle réunit au départ de Paris 652 coureurs et n’en compta que 316 à l’arrivée, un mois plus tard. On appelle également cet évènement sportif Le tour de France Peugeot-Wolber, du nom des deux sponsors à l’origine de la course. Il était d’ailleurs mis en jeu pour le vainqueur du classement général une voiturette Lion fabriquée par Peugeot, d’une valeur de 6000 francs (18 000 €). A chaque étape, le premier à l’arrivée remportait une moto Peugeot équipée de pneus Wolber.

Capture d’écran 2022-05-10 à 18.22.11.png

Le départ à Montpellier le 23 août 1910

Le 23 août 1910, la huitième étape s’élança à 7 heures du matin de Montpellier pour rallier Toulouse, neuf heures plus tard… A Carcassonne, l’unique garage-contrôle de l’étape avait été installé dans le Jardin des plantes, actuel Square Chénier. Devant une foule enthousiaste et la musique de la ville, les premiers coureurs à passer furent Garec, Valloton, Guénot et Dezy.

Capture d’écran 2022-05-10 à 18.43.04.png

Le garage-contrôle au Jardin des plantes

« Un monde fou se pressait ce matin aux abords du parc fermé de notre ville, contrôle fixe de la huitième étape du Tour de France indépendants. Le parc fermé était installé grâce à l’autorisation de la municipalité sportive de Carcassonne sur le Jardin des plantes, et le contrôle était en face du Café Continental. Le contrôle fixe était tenu par MM. Allary, chef délégué de l’UVF, assisté de MM. Gélérat, chef consul de l’UVF ; Bajouet, délégué ; Semba, sous-délégué de l’UVF ; Pacou, Président de l’Union cycliste Lion ; Rettmeyer, Président de l’ASC ; Calvet, représentant la marque Peugeot.

A partir de 12h30, on attend les coureurs. Mais, retardés par un vent violent qui les gens jusque’à Castelnaudary, le premier peloton, emmené par Valloton, n’arrive qu’à 1h08. Il comprend en outre, Guénot, Sadi-Bricout, Pélissier, Julien Loisel, etc. Le Carcassonnais Lagarde arrive à 1h20. Notre autre concitoyen Icher, passe à 1h27. Le service du parc fermé, assuré par le commissaire adjoint Emile Comaille, fonctionna à la perfection, de même que le service de ravitaillement assuré par Barthélémy, Ott et Cotten. Grand succès pour la marque Peugeot à Carcassonne. »

Carcassonne était représenté par cinq coureurs : Pierre Lagarde, Médéric Fraissinet, Léopold Icher, Antonin Dupin et A. Roy. Antonin Dupin, né le 29 février 1892 à Carcassonne exerçait la profession de mécanicien de cycles et de motos. Résidant 57, route de Toulouse, il possédait ses ateliers, 7 rue Barbès. Médéric Fraissinet participa ensuite comme professionnel au Tour de France en 1912, puis à Paris-Tours l’année suivante. 

Capture d’écran 2022-05-11 à 09.23.22.png

Quant à Léopold Icher, il réalisa une très belle performance durant ce Tour de France indépendants en terminant 42e au classement général. Il se classa neuvième de la 1ère étape, cinquième de la 6e et treizième de la 11e. Né à Pomas le 11 avril 1890, constructeur de cycles de son état au 61 de la rue de la mairie (rue Aimé Ramond), Icher occupera des fonctions au sein de l’ASC cycliste en 1935.

Capture d’écran 2022-05-10 à 18.19.39.png

Guénot, le vainqueur de l'épreuve à Paris

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel