Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La plaque en hommage à Prosper Montagné n'est pas au bon endroit

Depuis plus d’une trentaine d’années, une plaque a été apposée sur la façade du n°33 de la rue de Verdun avec cette inscription : « Dans cette maison naquit le 14 novembre 1865, Prosper Montagné, Grand maître de la cuisine française ». Nous allons démontrer que le véritable lieu de naissance du cuisinier, ne se trouve pas à cet endroit mais plus haut dans la rue.

Capture d’écran 2021-11-07 à 11.19.34.png

Selon l’acte d’état civil produit par la mairie de Carcassonne le 15 novembre 1865, Prosper Montagné  est né la veille, au n°33 de Victor Montagné et de Jeanne Clary Roumens. Son père, originaire de Dourgne (Tarn) et négociant de son état, a déménagé à Carcassonne. Au n°33, il vend des drapeaux tricolores et des articles pour les réceptions officielles.

Capture d’écran 2021-11-07 à 11.09.05.png

Au début du XXe siècle, son activité cesse. A cette époque, son fils Prosper a déjà quitté Carcassonne. Toujours au n°33, le local est alors acquis par la famille Cotte dont le chef de famille exerce le métier de bandagiste. De très nombreux Carcassonnais ont connu à cet endroit, le magasin d’optique repris par le fils, Georges Cotte. Il s’associera avec Brunon et l’affaire demeurera Brunon-Cotte pendant très longtemps au n°45 de la rue de Verdun.

Capture d’écran 2021-11-07 à 11.08.48.png

Alors, me direz-vous, où voulez-vous en venir ? S’il se trouve que l’emplacement des magasins n’a pas changé, la numérotation en revanche a été entièrement modifiée en 1938. Nous pouvons à cet effet produire la délibération municipale du 8 avril 1938 qui l’atteste. Il ne fait aucun doute que Prosper Montagné soit né au n°33, mais en 1865 et jusqu’en 1938. Après cette date, la maison prendra le numéro 45, suite à la décision de la mairie de revoir le plan parcellaire des rues. D’ailleurs, selon l’annuaire des postes de 1950, l’opticien Cotte se trouve bien au numéro 45 de la rue de Verdun.

Capture d’écran 2021-11-07 à 11.08.57.png

Annuaire de 1950. L'opticien Cotte est au numéro 45

La plaque en hommage au Maître de la gastronomie a été posée par erreur au n°33 d’après 1938. A l’époque de la naissance de Prosper Montagné c’était le n° 27, la quincaillerie Etienne Depaule.

Capture d’écran 2021-11-07 à 11.09.21.png

Ce changement de numérotation est également attesté dans l'ouvrage d'Alfred Raucoules sur la rue de Verdun

Capture d’écran 2021-11-07 à 11.19.58.png

Voici donc le véritable lieu de la naissance de Prosper Montagné le 14 novembre 1865. Désormais, le Club Prosper Montagné dispose des preuves lui permettant de faire changer l'emplacement de cette plaque.

_________________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2021

Commentaires

  • merci Martial !! ... Encore une remarquable precision sur notre histoire carcassonnaise ! Et quel beau travail de recherche, et Alphonse C. a les éléments pour faire le necessaire !

  • Merci pour cet article très intéressant ! Espérons que suite à cette correction, la plaque soit déposée et replacée sur la bâtisse correspondante !

  • Ce documents est très intéressant merci pour toutes vos recherches

Écrire un commentaire

Optionnel